LA PELOUSE : TRUCS POUR SEMER ET ENTRETENIR LA FÉTUQUE

En suivant ces quelques étapes, vous optimiserez la germination des semences et la croissance du gazon afin d'obtenir une fétuque en santé et luxuriante

Rescue Your Fescue!

Grâce à sa nature non envahissante et ses besoins d'entretien relativement faibles, la fétuque est un choix de gazon populaire partout au pays. Par contre, après un été long et chaud, votre fétuque peut commencer à perdre de la rigueur et à se clairsemer. Par chance, les journées chaudes et les nuits fraîches à l'automne apportent les températures idéales pour revitaliser la fétuque. On doit semer chaque année, car la fétuque ne se régénère pas seule.

PRÉPARER VOTRE TERRAIN AVANT L'AÉRATION

  • Tondez-le - Quatre jours avant de procéder à l'aération, tondez votre gazon ras; ne dépassez pas 1,5 pouce de hauteur. Cela permettra aux dents de l'aérateur de pénétrer le sol plutôt que d'essayer de se tracer un chemin dans une herbe longue et dense. De plus, les fertilisants et la chaux s'introduiront plus facilement dans le sol afin de fournir des nutriments au gazon existant et aux nouvelles pousses.
  • Marquez-le - À l'aide de fanions achetés chez une quincaillerie du coin, marquez tous les systèmes d'irrigation, les couvercles de bouche d'incendie, les tuyaux d'irrigation en surface et toute autre chose qui pourrait être endommagée par l'aération.
  • Arrosez-le - Arrosez votre gazon durant plusieurs jours avant l'aération (sans l'inonder), jusqu'à ce que vous puissiez enfoncer votre doigt environ un pouce de profondeur dans le sol. Si le sol est compact, l'aérateur ne pourra pas pénétrer le sol et la semence n'aura pas les trous et le sol meuble dont elle a besoin pour germer, faire ses racines et s'établir.

ACHETEZ L'ÉQUIPEMENT NÉCESSAIRE POUR BIEN FAIRE LE TRAVAIL

  • Équipez-vous - Une merveilleuse solution pour vos travaux d'aération est le polyvalent STIHL YARD BOSSMD. Avec ses différents outils optionnels, le STIHL YARD BOSSMD peut cultiver, tailler les bordures, balayer, déchaumer et oui, même aérer. C'est un outil pratique pour vos semences annuelles ainsi que pour une tonne d'autres travaux de jardinage et d'entretien de terrain. Si vous utilisez l'aérateur pour la première fois, assurez-vous de connaître les instructions appropriées avant de commencer.
  • Achetez-le - Meilleure est la qualité des semences, plus fort sera le gazon. Les employés de la gazonnière ou du centre jardin du coin peuvent vous aider à choisir le bon mélange de semences selon votre climat. Vous paierez plus cher pour des semences de qualité, mais cela en vaut le coup. Autrement, les brins d'herbe seront inégaux et de couleurs variées sans compter les mauvaises herbes qui apparaîtront une fois le gazon mature. Tout cela risque de vous faire regretter de ne pas avoir déboursé un peu plus d'argent dès le départ plutôt que beaucoup plus en tentant de corriger la situation après coup.
  • Aérez-le - Pour de meilleurs résultats, passez à plusieurs reprises avec l'aérateur pour éviter que le gazon pousse de façon inégale avec des plaques de gazon dénudées. Si votre pelouse est en bonne santé, deux fois suffiront. S'il y a de grandes étendues dénudées, passez de trois à quatre fois. Plus il y a de carottes de terre et de trous, mieux ce sera. Au moment de sursemer, le gazon fera ses racines et poussera dans les trous, sous et autour des carottes de terre. Ces dernières vont se désintégrer lorsque vous commencerez à arroser et favoriseront une croissance constante et abondante.
  • Fertilisez-le - Achetez de la chaux en granules et un engrais de départ chez votre centre jardin et lisez les instructions avant de répandre. Une petite quantité suffit donc répandez la quantité minimum de chaux et d'engrais pour stimuler la germination.
  • Ensemencez-le - Dans la zone gazonnée principale, un épandeur offrant un large spectre de diffusion (couvrant environ dix pieds de chaque côté) est plus efficace. Utilisez un épandeur à trémie (disperse les semences à la verticale directement au sol) autour des plates-bandes, le long des stationnements asphaltés et des allées non cimentées afin d'éviter que le gazon pousse dans ces endroits.

ENTRETENEZ VOTRE NOUVEAU GAZON

  • Arrosez-le (encore un peu) - Avant que les nuits d'automne ne soient trop froides, maximisez l'apport en eau et en lumière pour permettre au gazon de pousser. Au cours des trois premières semaines, arrosez tôt le matin (entre 5-8 h) et encore en début d'après-midi (vers 14 h). Si vous avez un système d'irrigation, les périodes d'arrosage devraient durer de 10 à 15 minutes par zone selon le débit d'eau. Si vous avez des gicleurs, nous recommandons d'arroser de 30-45 minutes chaque fois.
  • Épargnez-le - Marcher sur une pelouse immature peut retarder la germination et c'est pourquoi vous devriez identifier les surfaces ensemencées à l'aide de piquets et de ficelle pendant les trois premières semaines pour éviter de piétiner le gazon.
  • Coupez-le - Après trois semaines, vous pouvez faire une première tonte, mais seulement à la hauteur de coupe la plus élevée. Soyez prudent en retournant la tondeuse pour ne pas arracher les jeunes brins d'herbe encore fragiles. Le jeune gazon peut supporter d'être piétiné, mais évitez de marcher dessus encore un peu. Enlevez les feuilles et les débris régulièrement, car ils bloquent le soleil et peuvent nuire à la croissance du gazon. Pour ce faire, utilisez un souffleur à feuilles STIHL plutôt qu'un râteau pour éviter d'abîmer les nouvelles pousses.
  • Arrosez-le (un peu moins) - Après la première tonte, arrosez une fois par jour le matin. À l'automne, la température baisse considérablement donc arrosez tous les deux jours en matinée jusqu'au premier gel. Au printemps, arrosez tous les deux jours, toujours le matin, puis tous les jours alors que le temps se réchauffe. En arrosant tôt le matin, particulièrement lors des journées chaudes d'été, vous permettez à l'eau d'imbiber le sol avant de s'évaporer.

RÉPAREZ LES PLAQUES

  • Trouvez-les - Après la première tonte, examinez s'il y a des plaques dégarnies. Il arrive que cela se produise dans les pentes où l'eau se draine plus facilement et les zones ondulées où l'eau s'accumule.
  • Recouvrez-les - Utilisez des semences de première qualité et une terre enrichie de compost et à teneur élevée en matières organiques et en nutriments pour aider à la germination et empêcher les semences d'être emportées par la pluie ou le vent, ou mangées par les oiseaux. Recouvrez les plaques dénudées avec environ un pouce de compost et semez à la main en couvrant environ 40 % de la surface. À l'aide d'un balai (et non d'un râteau), mélangez délicatement les semences et la terre.
  • Arrosez-le - Répétez l'étape d'arrosage, à raison de deux fois par jour durant les premières semaines pour que le sol reste humide et maximiser la germination.

UNE PELOUSE EN SANTÉ TOUTE L'ANNÉE

  • Coupez-le - Tout au long de l'année, réglez la hauteur de coupe de votre tondeuse au plus haut niveau ou près du plus haut niveau pour que le gazon reste dense et garde son humidité. Ainsi, vous obtiendrez une pelouse plus verte avec des racines plus solides qui survivront aux températures estivales et au manque d'humidité.
  • Arrosez-le - Arrosez votre pelouse plusieurs fois par semaine tôt le matin, entre 5-7 h. Un arrosage en profondeur permet à l'eau de pénétrer le sol et l'arrosage matinal, particulièrement lors des chauds mois d'été, minimise l'évaporation et prévient les maladies fongiques (comme le champignon Rhizoctonia ou « maladie des taches brunes ») qui peuvent nuire à la fétuque.
  • Traitez-le - Gardez votre pelouse en bonne santé et à l'abri des mauvaises herbes et des maladies pendant toute l'année en appliquant de la chaux et de l'engrais. Une compagnie d'entretien de terrain locale peut vous conseiller le meilleur traitement selon votre climat.
  • Nettoyez-le - À l'automne, enlevez les feuilles régulièrement à l'aide d'un souffleur STIHL au lieu d'un râteau pour éviter d'abîmer le nouveau gazon.
  • Épargnez-le - Les premiers matins d'hiver alors que votre pelouse est gelée et recouverte de givre, évitez de marcher dessus. Cela pourrait contribuer à la formation de plaques qui resteront jusqu'à la fin de la période de dormance au printemps.