La bonne essence de bois pour les feux à ciel ouvert

La bonne essence de bois pour les feux à ciel ouvert

Du bois pour les feux à ciel ouvert
Tous les bois brûlent bien dans un bon poêle à bois. Mais ils ne sont pas tous adéquats lorsqu'il s'agit de feu à ciel ouvert.

Étincelles
Les conifères tendent à emprisonner les gaz de combustions à l'intérieur des bûches. Alors que les bûches deviennent chaudes, la pression peut augmenter jusqu'à ce que les gaz en sortent. Lorsque le feu pétille à cause des explosions de gaz, de petits morceaux de bois embrasés sont poussés, parfois jusqu'à plusieurs mètres du feu. Les étincelles peuvent être dangereuses pour les tapis, les meubles et les vêtements des gens assis autour du feu. Alors, la seule façon sécuritaire de jouir d'un feu de bois qui pétille comme dans le temps, c'est de mettre un écran de verre ou de treillis de métal entre le feu et le salon. Le sapin et l'épinette produisent moins de suie que le pin.

Flammes chaudes
Le bois des arbres à feuilles caduques libère les gaz de combustion à l'intérieur de la bûche plus aisément, ce qui diminue les étincelles. Le chêne, le frêne et l'acacia permettront à un feu à ciel ouvert de produire beaucoup de la chaleur et seulement quelques étincelles occasionnelles. Les feux les plus silencieux sont ceux de hêtre, des arbres fruitiers, d'érable et de bouleau. Plus le feu est chaud, plus la quantité de gaz augmente rapidement dans les bûches qu'on ajoute au feu. Si une grande quantité de gaz ne réussit pas à s'échapper assez rapidement d'une bûche,  il y aura alors des étincelles, même dans les bois à feuilles caduques. Parce que la structure du bois d'un arbre est aussi individuelle que l'apparence de chaque être humain, la nature nous réserve toujours des surprises. Alors, ne laissez jamais un feu sans surveillance.

Choisir son bois pour les feux à ciel ouvert
Son écorce argentée fait du bouleau un choix populaire pour le feu. D'autres espèces de bois sont toutes aussi appropriées pour les feux à ciel ouvert. Tout comme l'a immortalisé une grande amante des feux à ciel ouvert, l'auteure française Sidonie Gabrielle Colette (1873 à 1954). qui a écrit dans « La Retraite sentimentale » (p. 96-97) :

« Je lis ou je joue avec le feu… Je secoue le brasier… Je choisis les souches dans le coffre comme on choisit les livres aimés… »

Si, vous aussi, vous voulez profiter d'un feu à ciel ouvert, vous devrez vous procurer plusieurs espèces de bois. Voici quelques suggestions pour vous aider :

  • Le bouleau, pour son écorce magnifique
  • Le hêtre (ou l'érable ou un arbre à fruits) pour la chaleur
  • Le frêne ou le chêne pour des flammes enjouées et un feu qui pétille.